Comme on pouvait s’y attendre, les 22 duos partis lundi de Saint-Gilles-Croix-de-Vie sur la Course 1 Pays de Saint-Gilles Tourisme, première étape de La Sardinha Cup, ont été considérablement ralentis mercredi soir dans une dorsale anticyclonique qui s’est installée sur les côtes nord de l’Espagne.

La flotte, jusqu’ici très compacte, s’est du coup scindée en deux groupes, avec 16 bateaux plutôt au large, emmenés par Smurfit Kappa – Kingspan (Tom Dolan/Alan Roberts), qui tentent de se frayer le chemin le plus rapide pour traverser la dorsale, et 6 qui ont choisi de se rapprocher des côtes, positionnés ce jeudi matin au nord de La Corogne, à l’image d’Ageas-Team Baie de Saint-Brieuc (Maël Garnier/Pierre Leboucher), de Région Bretagne-CMB Espoir (Gaston Morvan/Benjamin Schwartz) et de Quéguiner-La Vie en Rose (Elodie Bonafous/Alexis Loison).

Le deux groupes devraient converger à l’approche du cap Finisterre, distant ce matin de plus de 50 milles des premiers « nordistes », et à partir duquel ils devraient tous commencer à toucher un alizé portugais de nord qui va peu à peu forcir, ce qui permettra aux 22 duos de déployer les spis et de s’offrir un dernier grand bord rapide d’environ 170 milles jusqu’à Figueira da Foz.