La flotte partie lundi sur la Course 1 Pays de Saint-Gilles Tourisme, première étape de La Sardinha Cup, fait route ce mercredi matin vers La Corogne, au nord-ouest de l’Espagne, toujours aussi compacte, puisque les vingt premiers se tiennent en 6,5 milles !

Serrés comme des sardines ! Sur la cartographie de La Sardinha Cup, ils sont 20 Figaro Beneteau 3 à ne faire quasiment qu’un, leurs étraves toutes pointées vers le cap Finisterre, distant d’environ 150 milles de cet essaim compact. Seul Prisme Océan au sud (Pierre Grenié/Valentin Dantec) et Interaction au nord (Yannig et Erwan Livory) sont détachés d’un gros peloton qui se tient en 6,5 milles, entre le premier, Smurfit Kappa – Kingspan, du duo irlando-anglais Tom Dolan/Alan Roberts, et le vingtième, ADEPS – FFYB, skippé par le tandem normand Sophie Faguet/Benoît Charon.

Après un bord vers l’ouest d’une douzaine d’heures mardi, tous ont viré à peu près au même moment aux alentours d’une heure du matin dans la nuit, cap au sud-ouest. La première partie d’étape s’est surtout résumée à une course de vitesse au près, sans grandes différences entre les uns et les autres, tous les favoris étant présents aux avant-postes ce mercredi matin, de Smurfit Kappa – Kingspan à Skipper Macif (Erwan Le Draoulec/Loïs Berrehar), en passant par Amarris-Primeo Energie (Achille Nebout/Pierre Quiroga), Quéguiner-La Vie en Rose (Elodie Bonafous/Alexis Loison), Mutuelle Bleue (Corentin Horeau/Julien Villion) ou les deux Région Bretagne CMB Performance (Tom Laperche/Morgan Lagravière) et Espoir (Gaston Morvan/Benjamin Schwartz).

La situation stratégique devrait se compliquer dans la journée à l’approche des côtes espagnoles avec une dorsale anticyclonique qui va s’installer sur zone et qu’il s’agira de négocier au mieux, avant de récupérer au sud du cap Finisterre un flux forcissant de nord, synonyme de dernier bord rapide au portant vers Figueira da Foz, terme de cette Course 1 Pays de Saint-Gilles Tourisme.